Gonaïves: Des groupes armés annonceraient la couleur en ce début de décembre.

305 0

Gonaïves: Des groupes armés annonceraient la couleur en ce début de décembre.

 

 

Dimanche 1 décembre 2019 – Le P’tit Journal.

La Ville des Gonaïves est réputée pour son engagement dans les batailles sociopolitiques pour faire basculer des régimes politiques en Haïti. C’est le cas des régimes des Duvalier en 1986 et d’Aristide en 2004 qui ne pouvaient plus subsister au pouvoir face aux mouvements armés des Gonaïviens d’alors.



Et, maintenant, les groupes armés de Descahos et de Raboteau s’apprêteraient à livrer une bataille sanglante dans la Cité de l’indépendance afin de faire plaire (probablement) à leur patron respectif, ont informé à notre rédaction quatre natifs des Gonaïves se trouvant au cœur des deux camps.

 

<<Il ne sera plus question de marche pacifique aux Gonaïves. Les hommes armés de Descahos réputés proches du pouvoir en place auraient été alimentés jeudi soir d’armes à feu, de munitions et de moyens financiers par la présidence haïtienne, alors que ceux de Raboteau équipés et financés par le Sénateur Youri LATORTUE et une franche du secteur privé de la capitale haïtienne>>, nous ont-ils précisés.



Par ailleurs, les partisans armés du pouvoir politique actuel dans cette ville annoncent deux journées de mobilisation, les 3 et 4 décembre prochain, pour défendre le quinquennat de Jovenel MOÏSE, le dialogue politique prôné par la présidence et les Américains, et pour débarricader les rues, a relaté la presse gonaïvienne, ajoutant, toutefois, que ceux de Raboteau étant proches de l’opposition plurielle,  gagneront eux-mêmes les rues, le 5 décembre prochain, pour exiger le départ et l’arrestation immédiate du locataire du Palais National dont ses entreprises seraient indexés dans des scandales de corruption.

 

Ces trois journées de mobilisations pro ou anti-gouvernementales risqueraient de déboucher sur un affrontement armé auquel chaque groupe défendrait son camp politique, alors que la population civile demeurerait des potentiels victimes, estiment ces mêmes médias profitant enfin de lancer une sonnette d’alarme aux oreilles des autorités policières et judiciaires départementales et centrales pour assumer leurs responsabilités respectives.



Rappelons que le Sénateur de l’Artibonite, Youri LATORTUE, a confirmé, lors d’une conférence de presse tenue ce dimanche, à la capitale haïtienne, la présence des parlementaires et membres de l’opposition dans la manifestation anti-Jovenel datée pour ce jeudi 5 décembre prochain.

 

 

Samuel JOSEPH

samujoseph671@gmail.com

Related Post

GONAÏVES DANS LA VASE

Posted by - September 28, 2019 0
(Par Mans PETER) La ville des Gonaïves croupit, depuis deux jours, sous les eaux boueuses. En effet, plusieurs quartiers de…

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *