Haïti-Corruption: La Cour des comptes confirme la dilapidation du fonds PetroCaribe.

68 0

Samedi 23 novembre 2019 – Le P’tit Journal.

 

 

Dans un document de six cent douze (612) pages remis, ce vendredi 22 novembre 2019, aux Président et Vice-président de l’Assemblée nationale, respectivement le Sénateur de l’Artibonite, Carl Murat CANTAVE, et le Député de la commune de Delmas, Gary BODEAU, les juges-enquêteurs à la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif ont rendu public le rapport d’audit final relativement à l’enquête et la gestion du fonds PetroCaribe par nos dirigeants.

 

Ce document administratif épingle quatre (4) Présidents (Feu René Garcia PRÉVAL, Michel Joseph MARTELLY, Jocelerme PRIVERT & Jovenel MOÏSE) et six (6) gouvernements (Michelle D. PIERRE-LOUIS, Joseph Jean-Max BELLERIVE, Gary CONILLE, Laurent Salvador LAMOTHE, Évans PAUL et Enex JEAN-CHARLES) et mentionne les quatre milliards deux cent trente-sept millions cinq cent quatre-vingt-dix-huit mille sept cent quatre-vingt neuf et douze centimes de dollars américains (4.237.598.792,12 $ US) étant générés entre mars 2008 à avril 2018.

 



Succinctement, les juges enquêteurs à la Cour des comptes ont détaillé les dépenses par gouvernement. En voici les montants en dollars américains: Mme Michelle Duvivier PIERRE-LOUIS a débloqué cent quatre-vingt dix-sept millions (197.000.000.00), suivi de Joseph Jean-Max BELLERIVE avec plus de trois cent quarante-neuf millions (349.000.000.00), celui de Gary CONILLE avec deux cent dix millions (210.000.000.00), Laurent Salvador LAMOTHE avec six cent soixante-huit millions (668.000.000.00), Évans PAUL avec deux cent quatre-vingt millions (280.000.000.00) ainsi que celui d’Enex JEAN-CHARLES ayant engagé le fond vénézuelien à Haïti à hauteur de trente-trois millions (33.000.000.00).

 

Par ailleurs, quatorze (14) résolutions prises en Conseil des ministres ont permis, de septembre 2008 à septembre 2016, la validation de quatre cent neuf (409) projets pour un montant de deux milliards deux cent trente-huit millions cent soixante-quatorze mille quarante et soixante-quatorze centimes de dollars américains (2.238.174.040,74 $ US), à la suite d’une désaffectation et d’une réaffectation pour lesquelles 92,4% des montants ont été débloqués, précise ce même rapport, ajoutant que les fonds utilisés, de mars 2008 au 30 septembre 2016, s’élèvent à deux milliards trois cent quatre-vingt-treize millions deux cent vingt-et-un mille neuf cent treize et quatre-vingt-trois centimes de dollars américains (2.393.221.913,83 $ US).

 

Les juges soulèvent aussi dans leur dit rapport des firmes fantômes ayant bénéficié des contrats juteux et d’autres étant accordées sans appel d’offre et/ou en dehors des normes de la passation de marché.



Au final, ce rapport d’audit a également indexé la firme de monsieur Jovenel MOÏSE, Agritrans S.A., dont un montant de dix-neuf millions de gourdes (19.000.000.00 G) représentant soixante-six pour cent (66%) de démarrage, ont été décaissés et utilisées en moins de deux (2) mois, avant la signature du contrat.

 

Signalons que ce rapport d’audit final a fait suite aux deux précédents rapports rendus publics par less deux Présidents de commissions sénatoriales dirigées respectivement en 2016 par le Sénateur de l’Artibonite Youri LATORTUE et en 2017 par son collègue du Nord-Ouest Évalière BAUPLAN.

 

 

 

Samuel JOSEPH

samujoseph671@gmail.com

Related Post

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *